… du système grec qui repose finalement entièrement sur la sacrée sainte famille !

Ceci est un ENORME coup de gueule et je suis passablement énervée.

Ma yaya (grand-mère grecque) se fait hospitaliser à Athènes. Anémie. A son âge, ça craint. Besoin de 3 transfusions sanguines. Bon… malheureusement jusque là rien de très original, c’est le lot de beaucoup de personnes… SAUF QUE… je découvre que SI IL NE S’AGIT PAS D’UNE QUESTION VITALE (accidentés de la route par exemple) ben… y a pas de sang si vous ne trouvez pas VOUS-MEME un donneur par transfusion !?!?!? Petite précision : qu’importe le groupe sanguin du donneur car son sang sera pour la banque de sang de l’hôpital, il ne sera pas forcement pour vous. Pour être tout à fait claire : vous devez obligatoirement et dans les plus brefs délais rembourser votre transfusion sinon pas de transfusion, vous restez à l’hôpital. Eum… donc les grecs font appel à la famille pour rembourser le sang dont ils ont besoin*.

Donc ma yaya a sa première transfusion et un cousin se propose de donner son sang pour rembourser cette première transfusion. Ouf, et d’une. L’hôpital nous annonce qu’il y aura une deuxième transfusion et nous met la pression pour trouver un donneur. Fébrilement je regarde sur internet si je corresponds aux critères des donneurs et oui donc j’y passe. Et de deux, ouf. L’hôpital nous annonce une troisième transfusion et là… panique… on n’a plus personne (on a demandé à tout le monde vous pouvez l’imaginer). On cherche on trouve pas. L’hôpital nous dit : pas de donneur, pas de transfusion. Je rêve… j’hallucine… Parce que il faut savoir qu’ils n’acceptent pas les donneurs 1/ d’Asie, 2/ d’Afrique, 3/ des pays de l’Est (à cause de l’hépatite !?) 4/ qui prennent des traitements médicamenteux...5/ qui ne correspondent pas aux critères généraux des donneurs de sang. Et ben je peux vous dire que ça annule pas mal de monde au final !

Donc me v’là partie à quémander du sang chez les commerces alentour (accessoires de voitures, café-bar, vidéos, l’hallu…**) et pendant ce temps là ma yaya attend la bonne nouvelle… la pression… Au final, un cousin éloigné à l’autre bout de la Grèce a donné. Et yaya a eu sa transfusion. Et yaya a pu quitter l’hôpital. Et ca se finit bien.

Mais j’ai les boules. Je trouve ça scandaleux.

*Et comment on fait si on n’a pas de famille ?????? « On crève dans son  lit » dixit un voisin (grec je précise…).

**A savoir (même si c’est complètement tabou) : certains demandent une donation de sang aux personnes n’ayant aucun lien avec la famille (personnel de maison entre autres), en échange d’une enveloppe (on m’a dit que ça variait de 50 a 200 euros).