Aaaahhhhh… La rentrée scolaire… Toutes mes copines de France - et MÊME celle de Grèce - me racontent ce jour béni où leurs enfants ont repris le chemin de l’école (couvert de vomi pour certains, soit, mais école quand même)… Presque 10 jours déjà… Et moi, de mon côté, j’en rêve et me désespère… Elle n’a lieu que demain mercredi 8/09 pour Bibi Junior qui rentre en CP et jeudi 9/09 pour P’tite Chérie qui intègre la moyenne section de maternelle de l’école française du coin… Et encore, à coup de quart puis de demi-journées jusqu'à la fin de la semaine car il ne faudrait pas en demander trop à ces pauvres enfants !

 Mais personne ne pense aux mères encore en état de choc, traumatisées elles par presque 3 mois de vacances et un voyage en France !! Parce que ça, on n’en parle jamais quand on décrit la douce vie des expats… Et oui, c’est bien beau de vivre dans des coins de rêve, mais quand on veut retrouver la famille et les amis, il faut en payer le prix ! Et il est cher ce prix, très cher : c’est le voyage en avion, sans Chéri Bibi resté au bureau, mais avec les deux mini monstres et Bébé en bandoulière ! Le tout avec connection à 6h du mat’ à Roissy – CDG, même pas peur, Monsieur, même pas peur Madame, sans préparation et sans filet, oui, oui, comme je vous le dit, on se jette dans le vide et on entre dans un autre espace-temps, une quatrième dimension appelée décalage horaire…

 Au début, on en profite, les enfants jouent dans le jardin jusqu'à la tombée de la nuit, ils se couchent tard et ne se réveillent pas avant 11h du mat’. Alors, on essaie de se lever un poil plus tôt pour apprécier toutes les bonnes choses qui nous manquent tant… Un bol de Ricoré, une baguette fraîche et croustillante, du beurre au sel de Noirmoutier, de la vraie confiture d’abricot (merci Ségo !) et des viennoiseries… Ah, les viennoiseries… Elles sont tellement meilleures lorsqu’on les déguste tranquillement en lisant Gala ou Voici !IMG_1028

 

Et puis, peu à peu, on récupère et on se remet dans le rythme, réveil tôt, coucher tard, enfants fatigués, mamans énervées… et c’est la fin des vacances, il faut rentrer… On choisit un avion qui décolle en début d’après-midi pour ne pas avoir à se lever à l’aube et arriver pas trop tard à New York. On est chargée comme une mule : un sac à dos avec les biberons, couches et tout le tralala de l’enfant divin, un autre avec des jouets et un lecteur de DVD pour occuper les deux grands Schtroumpfs, un troisième avec un change pour chacun (et oui, mon Bibi Junior à moi, c’est dans l’avion qu’il a tendance à vomir, de préférence au décollage et sur sa maman chérie…) et enfin un dernier avec les passeports, billets, portefeuille et tutti quanti ! Évidemment, on ne prévoit pas les deux heures de retard au décollage, les enfants qui crèvent de faim et la tension qui augmente à mesure que le temps passe.

Au final, on part. Bibi Junior en profite pour regarder 4 films à la suite sur sa mini-télé, P’tite Chérie se mate en boucle La Princesse et la Grenouille et tout ce petit monde s’endort allègrement à 23h, heure française, soit 10 minutes avant l’atterrissage, retard oblige ! L’avion se pose, nous sommes de retour au fabuleux pays de Mickey… Dernière étape du voyage, mais pas des moindres, passer l’immigration, récupérer les bagages, le tout sous le regard noir des douaniers, avec en fond sonore les hurlements de P’tite Chérie, pas contente d’avoir été réveillée au milieu de sa nuit et qui a décidé le faire savoir à tout l’aéroport… Le message est bien passé, merci !IMG_0995

 

Voilà, ma progéniture s’est réveillée à 4h du mat’ pendant plus d’une semaine… Le décalage horaire dans ce sens-là ne joue vraiment pas en ma faveur ! Et puis ensuite les réveils se sont décalés : la cadette à 4h, l’aîné à 5h et enfin la benjamine à 6h… Donc, tout espoir de se rendormir s’est complètement envolé. En plus de tout ça, ce soir, il faut encore que j’aille choisir les tenues de tout ce petit monde pour la rentrée de demain et je me suis laissé dire que ce n’était pas chose aisée, alors, je le dis haut et fort : AU SECOURS, J’AI BESOIN DE VACANCES !!!

 

Bon, la seule chose qui me console quand je lis les journaux, c’est de voir le bazar entre les grèves et les manifs en France et de me dire que tout ça aurait pu être pire si j’avais dû, comme Kiki, ne rentrer qu’aujourd’hui !